fbpx
07 52 63 94 92 info@laspiraleyoga.com
dévelopement personnel
Dharma, le but de la vie personnelle
Mona
25 June 2022

Comment le yoga m’a montré mon Dharma?

En 2002, j’ai trouvé le but de ma vie. Tout ce que j’ai fait pendant tout ce temps, c’est donner tout mon cœur à cette fin.

Oui, cet été je fête ma première rencontre avec une belle professeur de yoga américaine, Katheryn Hoban, qui ne m’a donné qu’un seul cours et depuis ce jour-là j’ai su ce qui vibrait énormément dans mon cœur, le yoga.

Katheryn ne m’a jamais revue après ce cours. J’ai réussi à la retrouver en 2016.
Je lui ai écrit un e-mail. Eh bien, elle ne se souvenait pas du tout de moi. Quand je lui ai raconté tout ce que j’avais fait après l’avoir rencontrée, elle m’a dit humblement qu’elle s’était mise à pleurer en voyant ce miracle que la vie avait fait pour moi grâce à un seul cours qu’elle avait offert à une jeune fille de 22 ans à cette époque .

Récolter les fruits de sa propre pratique

Katheryn n’a jamais bougé d’où elle est. Elle continue d’enseigner le yoga dans la même ville. Elle ne s’est consacrée qu’à planter et récolter les fruits de sa propre pratique. Cependant, elle dit exactement la même chose que ce que je vais vous dire maintenant.

Seul le cœur le sait. Mais, cela fait 20 ans que je pratique, lis, étudie, m’entraîne et je ne peux que vous dire que je n’y comprends toujours rien du tout. Ce n’est pas une découverte pour moi. Je le sais depuis le début de ce chemin. C’est frustrant, mais c’est comme ça. Et je l’accepte avec humilité. Je sais seulement que je ne sais rien.

Ce qui empêche le dharma se manifester naturellement : les attachements.

Le Bouddha dit que “pour tout comprendre, il faut tout oublier”. Mon ego vaniteux et narcissique ne cesse de dire à tout le monde combien il a voyagé pour apprendre et qu’il ne veut rien oublier. L’attachement à ces réalisations dans la vie n’a fait que rendre la route plus difficile. Vous comprenez d’où je viens ? Vous comprenez ce que je dis ?

Parfois, je me demande si cela aurait valu la peine de rester dans ma maison à Quito pour apprendre le peu que j’ai appris jusqu’à aujourd’hui.

Comme dans le rêve de l’alchimiste. Qu’il devait retourner au même endroit où il avait rêvé de tout ce voyage pour trouver son trésor.

Pour l’instant la réponse est non.

Notre nature humaine ne nous le laisse pas vivre comme ça. Notre force vitale nous fait bouger pour être curieux et nous rencontrer.

Ton Karma te guide vers vers ton Dharma

Si je n’avais pas quitté ma maison, je n’aurais pas appris à aimer comme j’aime aujourd’hui. Aimer la vie, les gens et moi-même. A respecter comme je respecte aujourd’hui. À être forte comme je le suis aujourd’hui. Parfois, ces actions radicales sont nécessaires pour se développer. Et je cherchais ça, mais dehors, loin.

Curieusement, “l’extérieur” concerne dans mon cas, toujours des endroits où je ne me trouve pas, alors je dois “me redéfinir“, “me redessiner“, “me retrouver“. Rien n’est permanent dans ma vie. Et c’est ça qui m’oblige à trouver des réponses.

Les histoires de chacun sont si différentes, et seul chacun peut le savoir. Personne ne peut vous le dire. Vous seul pouvez le savoir. Et je sais que maintenant je suis dans cet “extérieur” sans rien connaître.

Les maîtres indiens vous disent que lorsque vous pensez avoir atteint le samadhi et que vous en parlez aux autres, alors c’est une fausse perception de votre ego. Alors c’est un mensonge que vous avez cru. Vous pensez que vous avez tout résolu, et le lendemain, PFAFF !

Mais je veux vous dire qu’il n’y a qu’une chose dont je suis très consciente : qu’avec chaque jour qui passe, mon cœur est ouvert à une pratique sincère. Il n’y a ni temps ni espace, ni vérités absolues, ni egos narcissiques. C’est ce que c’est .

Cela rend mon présent plus clair.
Cela donne un sens à ma vie.
Cela me donne la liberté.
C’est ça qui me fait oublier.
Et avoir du sens et de l’amour donne la santé à mon Être.

Je ne veux rien vous apprendre. Je veux juste partager avec vous les outils que j’ai trouvés dans le trésor du yoga. Je ne sais pas si c’est la même chose. Je ne le crois pas. Parce que c’est vous qui devez construire le chemin et percevoir les choses différemment. Je ne le ferai pas pour vous.

Au bout du compte, ce qui me rend heureuse dans tout ce travail, c’est de voir comment les gens arrivent à transformer leur vie grâce à ce partage. Tout comme Katheryn le voit en moi grâce à son sens de la vie, grâce à son Dharma.

Et voilà!

Et vous ?

  • Avez-vous déjà trouvé le but de votre but ?
  • Comment votre ego prétend avoir le contrôle sur la situation ?
  • Qu’est-ce qui vous empêche de vous aimer et d’aimer la vie ?
  • Comment vivez-vous cette pratique sincère pour vivre en bonne santé et dans votre Dharma ?

Toutes les réponses sont bienvenues ! écrivez-moi pour en discuter. Cliquez-ici

Ci-dessous, vous trouverez mes deux prochaines activités de juillet et septembre où je partagerai quelques « outils », j’espère qu’elles vous inspireront pour venir faire ces voyages avec moi.

Pour les cours collectifs de yoga thérapeutique de septembre 2022 – 2023
Merci de m’appeler directement et de me préciser les horaires que vous recherchez (07 52 63 94 92). Les inscriptions ouvriront dans quelques jours et les places sont limitées.

Merci de partager cette information avec vos ami.e.s
À bientôt !
Mona

Résolutions pour un nouveau cycle de vie

Résolutions pour un nouveau cycle de vie

Dans la tradition du yoga, on considère que chaque nouveau cycle doit être accompagné d'une intention, d'une résolution ou Sankalpa. Chaque nouvelle pratique sur le tapis de yoga. est le début d'un nouveau cycle. D'où...

Des habitudes selon le yoga pour soulager l’insomnie

Des habitudes selon le yoga pour soulager l’insomnie

Une pratique de yoga pour soulager l'insomnie inclus la révision de différents aspects de votre personalité, comme par exemple vos habitudes de vie. C'est quoi une habitude? Une habitude établit un modèle de perception; et dans ce cas c'est la perception de votre vie....

Abonnez-vous à mon blog

14 + 11 =